San Fermin à Pamplelune

lundi, 26 de mai de 2014

Une des festivités estivales les plus connues d’Espagne est la fête de San Fermin, avec ses fameux lâchés de taureaux dans les rues de Pamplelune. Ces lâchés s’accompagne aussi de nombreuses corridas.

Les dates de ces festivités sont fixés : de 6 au 14 juillet. La tradition veut que cette fête commence sous les coups des pétards, alors que les habitants (les pamplonais) s’habillent de façon traditionnelle, avec un foulard rouge autour du coup. On y boit du champagne.

Pendant ces festivités, tous les jours à 8h les taureaux sont lâchés à 830m de l’arène, dans la ville, et rejoignent l’arène dans une course folle sur laquelle des personnes audacieuses se dressent, avant de courir au devant des taureaux. Ce qui n’est pas sans dangers.

Saint Firmin fut un des premières évêques chrétiens en provenance d’Espagne.

Publicado en Espagne por locationP

La danse flamenco

mardi, 20 de mai de 2014

Le flamenco est un phénomène culturel très vaste, connu principalement pour sa danse particulière.

Le flamenco est le produit d’un long mélange culturel entre les populations du Sud de l’Espagne. Sous influence d’abord romaine et grecque, le flamenco se construit aussi au contact des populations maures et juives. Cette musique particulière fit d’emblée danser, mais c’est seulement au 18ème siècle que l’on considère que le flamenco est devenu une danse structurée.

Malgré cette structure, cette danse laisse encore une grande part à l’improvisation personnelle des danseurs. De plus, il existe une multiplicité de types de danse flamenco. Les grandes lignes structurantes sont l’attente au début de la musique (on laisse la musique envahir l’espace) et l’expression des émotions du chant à travers la danse. Le thème le plus fréquent est l’oppression des peuples ayant forgé cette culture. Les duos sont généralement les formes les plus expressives.

Publicado en Culture, Détente, Espagne por locationP

Miguel de Cervantés

lundi, 12 de mai de 2014

Un des écrivains espagnols les plus célèbres est Miguel de Cervantès. Sa contribution à la littérature espagnole a permis une grande valorisation de la langue espagnole sur la scène littéraire européenne au cours du XVIème siècle. L’espagnol est d’ailleurs parfois nommé « la langue de Cervantès ». Un des rares livres à s’être vendu à travers toute l’Europe à cette époque est son oeuvre majeure, Don Quichotte, bien connu encore aujourd’hui (on en fait encore régulièrement des adaptations). La scène la plus connue est la charge d’un moulin par Don Quichotte, qu’il confond avec des géants, l’esprit embrumé par ses nombreuses lectures chevaleresques.

D’un grand humour, ce livre a su percer à travers les frontières linguistiques et géographiques, à une époque où la culture est encore très locale. Il renouvelle complètement le genre littéraire dominant et créé le genre du roman moderne, mettant fin à la période de la littérature romantique, que ce livre parodie en permanence.

Publicado en Culture, Espagne por locationP

La corrida

mardi, 06 de mai de 2014

La corrida est un événement que l’on retrouve dans la culture espagnole, souvent mal considéré, surtout dans les régions qui n’ont jamais connu cette tradition. Le combat de l’homme face à l’animal est souvent faussé et le spectacle témoigne d’une certaine cruauté.

Estocada

Les corridas, ou courses, sont organisés à l’occasion de la plupart des fêtes espagnoles, et même tous les dimanches pour les grandes villes. Dans la plupart des cas, les taureaux sont âgés de moins de 4 ans et les picadors n’ont pas encore reçu la consécration officielle.

Traditionnellement, cette cérémonie est très ritualisée, avec différentes étapes au cours desquelles le taureau est affaibli et finalement mis à mort. Au départ, les hommes étaient nobles à cheval, c’est à Séville que les bouchers de la ville ont commencé à participer à pied. Elle est alors devenue une fête populaire. Sa forme moderne serait due à Francisco Romero, au cours du XVIIIème siècle.

Publicado en Culture, Espagne por locationP

Les tapas

samedi, 03 de mai de 2014

Ces petits mets sur une assiette, bien connus à travers le monde, trouvent leur origine dans l’assiette utilisée pour recouvrir les verres de vin pour les protéger des mouches. Ces petites assiettes ont ensuite accueillis un peu de nourriture gratuite accompagnant le verre. Face au succès de ces apéritifs, les barmans les ont variés et ils composent désormais des repas.

La tradition veut que l’on déguste des tapas en groupe d’amis. En plus de décomposer le repas en plusieurs assiettes, il est usuel de manger dans plusieurs lieux différents, en accompagnant chaque commande de tapas d’une bière ou d’un verre de vin.

Chaque région a ses propres spécialités. Mais vous trouverez aussi partout de tapas commun, à base de poisson ou fruit de mer.

Publicado en Détente, Espagne, Gastronomie por locationP